Voici la métamorphose de "Bisclavret" en loup-garou.

Tout à coup, Bisclavret se mua en bête sauvage. Son corps n'avait plus rien d'humain. Ses pieds se changèrent en énormes pattes. Sur ses mains toutes poilues apparurent des veines gonflées qui ressortaient ainsi que des griffes acérées toutes jaunes. Une queue lui poussa à l'arrière de son dos. Il se mit à quatre pattes. Tout cela ne semblait pas indolore... Il hurlait à la mort, se roulait par terre, était secoué de spasmes et poussait des gémissements à briser le cœur. Derrière les rochers, il y avait des traces de sang et des touffes de poils. Quant à son visage, ce n'était pas moins effrayant... Ses oreilles se taillèrent en pointes et sa bouches laissa place à une énorme gueule remplie de crocs pointus d'où sortait une écume fédite  et verdâtre au coin des babines. Ses yeux jaunes et injectés de sang faisait tremblait de peur. Pourtant, on pouvait encore entrevoir dans ceux-ci le reflet de sa bonté. Au fond, se pauvre animal faisait pitié...